La guerre aux portes de Saint-Mihiel

9782846732444

Fort du Camp des Romains – Fort de Liouville – Forêt d’Apremont
Format 22 x 27 cm – 152 pages
24 €

 
Dans ce livre, Nicolas Czubak présente l’arrivée des troupes bavaroises à Saint-Mihiel, le destin des garnisons des forts du Camp des Romains et de Liouville, le passage de la guerre de mouvement à celle de position à l’automne 1914 en forêt d’Apremont ainsi que la montée en puissance des moyens de destruction dans le massif forestier en 1915. Lire la suite…

Un camp allemand de la Grande Guerre

978-2-846732-39-0

Friedrichsfeld
Format 22 x 27 cm – 136 pages
20 €

 
Les prisonniers de guerre français de la Grande Guerre sont les grands oubliés de la littérature française et de la production éditoriale de ces dernières années. Ce livre, très bien documenté, et avec de nombreuses photographies, raconte la vie des prisonniers dans le grand camp de Friedrichsfeld, près de Wesel, en Allemagne. Lire la suite…

Verdun, Les tentatives d’encerclement

9782846732345

1914-1915
Format 21 x 29,7 cm – 82 pages
14 €

 
La plupart des livres qui sortent cette année sont consacrés à la bataille de Verdun, mais celui-ci tranche avec les autres en montrant ce qui s’est déroulé pendant deux ans autour de Verdun, avant la célèbre bataille. Le canon n’a jamais cessé de tonner entre l’Argonne et les Hauts de Meuse, préfigurant les tueries de 1916. Lire la suite…

Cambrai, la contre-offensive allemande

9782846732260

Novembre 1917
Format 21 x 29,7 cm – 82 pages
14 €

 
La bataille de Cambrai, en novembre décembre 1917, est une véritable rupture dans le cours de la Première Guerre mondiale. Pour la première fois depuis la fin de l’année 1914 sur le front de l’Ouest, le système des tranchées, pourtant porté à son efficacité maximale, notamment sur la ligne Hindenburg, ne suffit plus à contenir les assauts d’un nouveau type. Lire la suite…

Brancardiers !

9782846732000

Des soldats dans la Grande Guerre
Format  16 x 24 cm – 200 pages
20 €

 
Qu’ils soient détestés ou enviés, rabaissés ou honorés, que ce soit en quelques pages, quelques lignes, quelques mots, leur présence plus ou moins discrète reste régulière. Les tragédies journalières du conflit rendant leurs tâches indispensables, ils font partie de la vie quotidienne du front et leur fréquentation devient presque banale pour les hommes des tranchées. Lire la suite…