La bataille de Lille 1940

Format 21 x 29,7 cm – 82 pages
15 €

 
La bataille de Lille s’est déroulée du 25 au 31 mai 1940 dans des conditions extrêmement difficiles pour l’armée française, presque totalement encerclée dans le Nord et surprise par la capitulation belge. Pour permettre le repli de nombreuses divisions mobiles vers Dunkerque, les unités encerclées dans Lille décident de se battre jusqu’au bout afin de fixer sur place un corps d’armée allemand. La résistance française est même telle qu’au moment de la reddition, les Allemands décident de rendre les honneurs de la guerre aux défenseurs français, ce qui n’était pas arrivé depuis la chute du fort de Vaux, en juin 1916. Lire la suite…

Dans les tranchées 1914-1918

Format 21 x 29,7 cm – 224 pages
28 €

 
Le livre est découpé en trois grandes parties : la guerre en première ligne, les armées s’organisent et une guerre de matériel. Dans la première partie, on retrouve des éléments marquants, souvent inattendus, des cinq années de guerre sur tous les fronts : Belgique, Artois, Somme, Oise, Chemin des Dames, Verdun et la Meuse ainsi que l’armée d’Orient. Toutes les armées belligérantes sont traitées. Lire la suite…

Le C-47 Dakota

Format 24 x 17 cm – 48 pages
8 €
 
Le Douglas C-47 Skytrain, plus connu en France sous son appellation anglaise de Dakota, est l’avion le plus emblématique du débarquement, car il a non seulement largué les parachutistes des deux divisions aéroportées (82d et 101st Airborne) et d’une partie de la 6th Airborne britannique, mais a aussi apporté le ravitaillement des divisions, transporté du matériel, du sang, des blessés. Ce livre raconte la genèse de l’avion et surtout son emploi opérationnel en Normandie. Il est illustré de nombreuses photographies d’époque peu connues et de pro ls de C-47, sur le front normand et ailleurs. Lire la suite…

Images de l’Oise Tome 2

1915-1916-1917 et aujourd’hui
Format 21 x 29,7 cm – 160 pages
26 €
 
Les Allemands pénètrent dans l’Oise le 31 août 1914. Après la bataille de la Marne et à partir de fin septembre, ils s’installent au nord-est du département. De Crapeaumesnil près de Lassigny à Autrêches proches des limites territoriales de l’Aisne, les troupes allemandes vont s’accrocher jusqu’à la mi-mars 1917. Puis elles se replient sur un front entre Saint-Quentin et Laon, qu’elles ont fortifiés. Lire la suite…

La Bataille de la Somme

Format 22 x 27 cm – 96 pages
20 €

 
Lorsque débute l’offensive de la Somme, le 1er juillet 1916, les généraux Joffre et Haig espèrent écraser littéralement les défenses allemandes sous le poids de leur artillerie qui dépasse en puissance celle des Allemands à Verdun. La préparation d’artillerie commence une semaine avant le début de l’attaque, ce qui prévient les Allemands et ôte tout effet de surprise. Lire la suite…

Opération Market Garden

Format 18 x 25 cm – 64 pages
9,95 €

La 101e division aéroportée est relevée du front de Normandie le 10 juillet 1944. elle s’y est couverte
de gloire, mais y a perdu près de 5000 hommes. Deux mois plus tard, la division est lancée dans une nouvelle mission aéroportée, cette fois aux Pays-Bas, dans le cadre de l’opération Market Garden. Lire la suite…

Bastogne

Format 18 x 25 cm – 64 pages
9,95 €

Le siège de Bastogne vivra à tout jamais dans les annales de l’histoire militaire américaine. au début du mois de décembre 1944, les armées alliées frappent à la porte du IIIe Reich. À ce moment précis, la dernière chose à laquelle les Alliés pensent est que l’Allemagne est en mesure de contre-attaquer et c’est pourtant ce qu’Hitler choisit de faire. Lancée quand la météo neutralise la suprématie aérienne alliée, l’offensive permet à 400000 soldats allemands d’attaquer sur un front de 120 kilomètres tenu par seulement quatre divisions d’infanterie américaine, dont deux sans expérience et les deux autres, fatiguées par les combats, ainsi qu’une division blindée en réserve. Lire la suite…

Le Soldat français et le Soldat allemand à Verdun

Format 16 x 24 cm – 32 pages
6 €

Chaque année, des milliers de personnes visitent le champ de bataille de Verdun.
Qu’ils soient touristes français ou étrangers, passionnés d’histoire ou simples curieux, tous viennent visiter les hauts lieux de la bataille : le bois des Caures, le fort de Douaumont, l’ossuaire et la nécropole de Douaumont, le fort de Vaux ou le mémorial de Verdun. Les vestiges sont nombreux sur le champ de bataille et per- mettent aux visiteurs d’avoir une vision globale des combats qui ont eu lieu sur cette terre redevenue aujourd’hui paisible. Lire la suite…