L’Art du paysage, parcs et jardins de l’Antiquité jusqu’à nos jours

Caroline Foley

 

L’ART DU PAYSAGE se présente sous de nombreuses formes, de la plus grande et imposante à la plus humble et populaire. Dans ce livre, Caroline Foley – avec l’aide de journalistes, d’écrivains, de grands esprits, de designers, de jardiniers et de propriétaires de jardins – retrace leur histoire à travers les siècles et le monde.Partant de la topiaire de la Rome patricienne, elle passe des jardins paradisiaques de l’Islam et de l’hortus conclusus médiéval aux parterres formels de l’Italie de la Renaissance, aux broderies plus élaborées des jardins royaux à la française, aux vanités compliquées des Tudor et à la géométrie de l’école hollandaise. Elle jette un regard ironique sur le XVIIIe siècle, lorsque de nombreux beaux jardins formels ont été abandonnés au profit du mouvement paysager anglais (qui, en fait, n’était pas moins artificiel). Au xixe siècle, les parterres remplis de tendres plantes à massifs ont connu un renouveau.L’architecture des jardins est revenue avec le mouvement Arts and Crafts, et le xxe siècle a vu une joyeuse résurgence du paon topiaire et autres objets vaniteux du même genre, l’arrivée de l’école minimaliste japonaise, le culte de la vénérable haie, la taille en nuages et l’émergence des lignes nettes du modernisme. La plantation de plantes vivaces allemandes, juxtaposée à des haies linéaires fortement taillées, a apporté une solution intelligente aux exigences modernes de grand style, de faible entretien et d’attention à l’environnement et aux coûts de la main-d’œuvre. Dernièrement, un nouveau type de jardin a fait son apparition chez les concepteurs et les architectes paysagistes, qui consiste à planter des prairies à l’aspect sauvage, mises en valeur par une topiaire sculpturale à grande échelle.Comme le souligne Caroline Foley, « sérieuse ou frivole… la topiaire a toujours du caractère et de la présence. Si elle est merveilleusement impressionnante lorsqu’elle prend la forme d’un bastion crénelé immaculé, elle a de la poésie et peut-être même un charme encore plus grand lorsqu’elle est exagérée et soufflée par l’âge. Quoi qu’il en soit, ce sera toujours une proposition gagnant-gagnant. »

 

22 cm x 29 cm, environ 400 illustrations

292 pages

Prix : 48 €

Relié, avec jaquette
h5>




 


9782846733427

 

 

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés