L’Artillerie de tranchée allemande 1914-1918

Format 21 x 29,7 cm
80 pages
18 €

 
Si la fortification de campagne a été théorisée depuis la fin du xixe  siècle, et si sa mise en pratique a fait partie de l’entraînement des troupes d’infanterie après 1910, la puissante armée impériale allemande entre en guerre en août 1914 sans artillerie de tranchée, comme du reste tous ses adversaires.
Lire la suite…

Verdun, le 18 mai 1916 sur la cote 304, récit d’une journée ordinaire en enfer

Format 21 x 29,7 cm
80 pages
18 €

 
À la fin de l’année 1916, deux offensives françaises ont permis de reprendre les forts de Douaumont et de Vaux, mais sur la rive gauche de la Meuse, les Allemands tiennent toujours les hauteurs. Le général Pétain, nouveau commandant en chef des armées du Nord et du Nord-Est, décide d’attaquer à Verdun à la fin du mois d’août… Lire la suite…

Verdun 1917, la reconquête

Format 21 x 29,7 cm
80 pages
15 €

 
À la fin de l’année 1916, deux offensives françaises ont permis de reprendre les forts de Douaumont et de Vaux, mais sur la rive gauche de la Meuse, les Allemands tiennent toujours les hauteurs. Le général Pétain, nouveau commandant en chef des armées du Nord et du Nord-Est, décide d’attaquer à Verdun à la fin du mois d’août… Lire la suite…

Dans les tranchées 1914-1918

Format 21 x 29,7 cm
224 pages
28 €

 
Le livre est découpé en trois grandes parties : la guerre en première ligne, les armées s’organisent et une guerre de matériel. Dans la première partie, on retrouve des éléments marquants, souvent inattendus, des cinq années de guerre sur tous les fronts : Belgique, Artois, Somme, Oise, Chemin des Dames, Verdun et la Meuse ainsi que l’armée d’Orient. Toutes les armées belligérantes sont traitées. Lire la suite…

Les Canadiens au combat

Vimy, Lens et le bassin minier
Format 21 x 29,7 cm
80 pages
14 €

 
C’est en avril 1917 que, pour la première fois, les divisions d’infanterie canadienne sont regroupées au sein d’un corps d’armée. Celui-ci remporte un premier succès de taille en capturant la crête de Vimy le 9 avril 1917 (et les jours suivants). Cette victoire marque le début de l’identité nationale canadienne grâce à un fait d’armes glorieux. Lire la suite…