À la recherche des manuscrits perdus du chevalier Allent

Jacques Dupire

En 1805, le chevalier Allent fait paraître, à la demande du général Marescot, une Histoire du corps impérial du génie, livrée pour être une première partie, des origines à la fin du règne de Louis XIV et appelant une suite. En 1806, il joint à l’état du corps impérial du génie un Précis de l’histoire des arts et instructions militaires en France, qui sera augmenté, corrigé et réédité en 1836. À sa mort en 1837, ses exécuteurs testamentaires s’attendent à découvrir les manuscrits inachevés allant. Mais ils seront déçus, malgré les assertions et promesses de publications prochaines de ne pas trouver les ouvrages promis. En 1857, répondant à la demande du maréchal Vaillant, le colonel Augoyat se lance dans une nouvelle publication sur l’histoire du génie : Aperçu sur les fortifications, les ingénieurs et sur le corps du génie en France, d’abord dans la revue du Spectateur militaire de 1857 à 1861, puis en trois ouvrages parus en 1860, 1862 et 1864.
Que sont devenus les manuscrits d’Allent ? Quelle est la part allant dans l’œuvre d’Augoyat ?
Dans cet essai bibliographique sont présentées les multiples facettes de ce personnage aussi effacé qu’éminent, aussi reconnu que discret, aussi honoré qu’humble. L’ouvrage est ponctué par l’inventaire des travaux littéraires et d’homme public allant et des témoignages de la Nation à ce grand serviteur. En conclusion la part de chacun est évoquée.

15 x 21 cm
296 pages

24 €



9782919091171

 

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés