Aisne 1940 combats oubliés

Alain Nice

Mai 1940 dans l’Aisne, la « bataille de Montcornet », les chars de de Gaulle, tout le monde connaît mais, qui a entendu parler des combats des 15 et 16 mai 1940 à Brunehamel, Mont-Saint-Jean ou bien Marle ? C’est ce que l’auteur, Alain Nice, historien, vous propose de découvrir à travers les témoignages de ceux qui vécurent ces évènements tant du côté français que du côté allemand. Tout d’abord, la journée du 15 mai 1940 à Brunehamel qui voit l’aviation allemande bombarder et détruire une colonne française de ravitaillement. Puis, les terribles combats qui se déroulèrent au petit matin du 16 mai 1940, à l’entrée de Brunehamel, route de Mont-Saint-Jean, où une importante colonne d’artillerie et d’infanterie française battant en retraite face à la foudroyante percée des divisions blindées allemandes, fut, au petit matin, prise sous le feu et anéantie par les chars allemands de la 6° Pz. Di. arrivés en pleine nuit. Terrible matinée auxquels s’ajoutent les bombardements désespérés de l’aviation française le 16 mai après-midi qui embrasèrent le centre de Brunehamel. Terribles combats encore, ce même après-midi du 16 mai 1940, tout près de Brunehamel, à Mont-Saint-Jean, où de nouvelles unités françaises battant en retraite livrèrent aux blindés allemands un combat sans merci et meurtrier en tentant de se replier. Mêmes combats encore, tout aussi méconnus à Marle où, le 16 mai 1940 toujours, un officier français, le Cdt Houdry, commandant de la place, organisa la défense de la ville et, comme l’ordre lui en avait été donné, bloqua l’avancée des blindés de Guderian pendant presque 24 h avant d’être submergé par le nombre.





 

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés