Rommel en Normandie, France 1940

Ancelle, Boos, Elbeuf, Yvetot, Fécamp, Saint-Valery-en-Caux,
Le Havre, L’Aigle, La Haye-du-Puis, Marinvast, Cherbourg

de Thierry Chion

Le passage de Rommel en Normandie en juin 1940 est souvent relégué au second plan. L’auteur a voulu mettre en avant ce court épisode qui ne fut pas des plus simples pour sa division qui a pourtant conquis trois ports normands.

Rommel est un des généraux de l’armée allemande les plus populaires de la Seconde Guerre mondiale. C’est un jeune officier parmi tant d’autres quand éclate la Première Guerre mondiale. Il s’illustre en France comme en Italie, au point d’être décoré de la Croix « Pour le Mérite ». L’armistice et le traité de Versailles représentent pour lui l’effondrement d’un monde. Il voit bientôt en Hitler l’incarnation de l’idée de la nation telle qu’il la rêve et devient un des proches du Führer.
Ceci lui vaut d’être mis en avant par la propagande allemande et sa popularité atteint bientôt des sommets, surtout après ses exploits à la tête de la 7. Panzerdivision en France, en 1940, puis de l’Afrikakorps, en Afrique du Nord, de 1941 à 1943. À partir de janvier 1944, il organise le mur de l’Atlantique. Blessé pendant la bataille de Normandie, alors qu’il s’était déjà éloigné d’Hitler et qu’il était au courant du complot des généraux, il ne reviendra jamais au front, mais est contraint au suicide par les nazis, Hitler lui épargnant l’infamie d’un jugement.

Format 15,7 x 25,7 cm

216 pages, 330 illustrations, dont 11 cartes

25 €



9782957044511

 

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés