Les Villages détruits pendant la bataille de Verdun

Maxime Dupont

Par le nombre de victimes, par l’acharnement des hommes mis à la conquête de quelques mètres de terrain, par les ravages de l’artillerie sur le paysage et la destruction totale de nombreux villages, la bataille de Verdun reste dans les mémoires comme le plus terrible affrontement de la Grande Guerre.

Au lendemain de la Première Guerre mondiale, la plupart des villages ont été rebâtis après la dépollution progressive du sol, mais les neuf villages situés au nord de Verdun, au cœur de la zone rouge, n’ont pas été reconstruits.

Incarnant une part de la mémoire de la bataille, leur existence administrative a été exceptionnellement maintenue, en leur qualité de « villages morts pour la France ». En dépit de leur importance symbolique, les « villages détruits » sont à présent dissimulés par la forêt, où s’élèvent encore quelques ruines et de petites constructions émorielles, des chapelles.
Les quelques projets de mise en valeur n’ont pas réussi à les faire sortir de l’oubli et leur histoire reste largement méconnue.

Cet ouvrage permet, pour la première fois, de découvrir ces villages grâce à de multiples approches : histoire, urbanisme et analyse architecturale des chapelles commémoratives qui sont les seuls édifices patrimoniaux pouvant incarner la mémoire des villages disparus de Verdun.

 

 

Format 22 x 27 cm

152 pages

24,50 euros





978-2-846732-41-3

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés