Un prêtre aux armées

par Mgr Alexandre Poncet
Texte présenté par Odon Abbal

Les années 1917-1918 constituent l’essentiel des souvenirs de guerre d’Alexandre Poncet. Il appartient alors à l’effectif de l’ambulance 228 qui relève de l’HOE 13 (hôpital d’évacuation, ou hôpital d’origine d’étapes) alors installé aux Buttes près de Marcelcave dans le département de la Somme. Il accomplit diverses tâches et corvées et reste dans ce secteur, plus calme après l’offensive britannique qui vient juste de prendre fin (18 novembre 1916), jusqu’en février 1917. Au cours de ce bref séjour, Alexandre Poncet connaît l’angoisse des bombardements aériens. C’est l’un des renseignements importants de son témoignage : le voisinage immédiat du front vit sous la menace permanente des raids de l’aviation allemande. L’HOE 13 est ensuite déplacé à Courlandon dans la Marne, près de Fismes. Alexandre Poncet reste dans ce secteur jusqu’au moment de l’offensive allemande de juin 1918. Le 3 juin, l’ambulance 228 est rattachée à l’HOE B/51 à Senlis. En juillet, associée à l’ambulance 15/7, elle forme un organe d’embarquement ou OE. Cette situation dure jusqu’au 10 septembre. La dernière destination d’Alexandre Poncet est Pontarcher, sur le territoire de la commune d’Ambleny, dans l’Aisne. C’est là qu’il apprend la signature de l’armistice du 11 novembre 1918 à Rethondes.

Format 16 x 24 cm
150 pages

16 euros




9782846731393

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés