La Plume et le Fusil

Des écrivains dans la tourmente de Dunkerque

Jean-Marc Alcalay
Ce sont des écrivains connus : Marc Bloch, Joseph Kessel, Paul Nizan, Louis Aragon, Julien Gracq, auxquels j’ai joint Robert Merle par le biais de son roman Week-end à Zuydcoote. Les trois premiers ont déjà fait la Grande Guerre. Mais à partir du 3 septembre 1939, tous engageront leur vie sur les routes des Flandres, de la Belgique à Dunkerque dans ce que Marc Bloch a appelé L’étrange défaite. Respectivement, Engagé, Poète, Aventurier, Militant et Flâneur, ils ont aussi engagé leur plume au service de l’histoire et de la mémoire. Ainsi, dans le tumulte de la retraite et sous la mitraille des avions et de la DCA allemande, ils ont écrit, toujours en alerte et ils ont immortalisé les villes qu’ils ont traversées en hâte du 10 mai au 4 juin 1940 : Cambrai, Arras, Lille, Bailleul, Bergues, Gravelines, Saint-Omer…

Jour après jour, heure après heure, j’ai suivi les pas de Marc Bloch, de Joseph Kessel, de Louis Aragon, de Paul Nizan et de Julien Gracq dans la drôle de guerre puis sous les bombardements allemands et jusqu’aux plages de Dunkerque encombrées des centaines de navires qui venaient les sauver, mais, hélas, pas tous ! La bataille de Dunkerque a vibré sous la plume de ces cinq écrivains. Pour eux, ce fut une véritable épopée. Jean-Marc Alcalay est psychologue clinicien, formé à la psychanalyse. Il vit et travaille à Dunkerque. La plume et le fusil est son second livre. Il est par ailleurs l’auteur d’une centaine d’articles. Jean-Marc Alcalay a obtenu en 2007 le prix d’excellence de la Renaissance française pour son manuscrit La Plume et le fusil.

Format 16 x 24 cm
160 pages

16 euros




9782846730907

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés