La Guerre aux portes de Saint-Mihiel

Fort du Camp des Romains – Fort de Liouville – Forêt d’Apremont

Nicolas CZUBAK

Saint-Mihiel. Ce nom reste encore bien attaché au souvenir de la Première Guerre mondiale. Il est associé à la hernie formée sur le front en Lorraine entre septembre 1914 et septembre 1918 et qui prit le nom de « saillant de Saint-Mihiel ». À proximité de la ville, les combats les plus sanglants de la guerre eurent lieu en forêt d’Apremont, du bois Brûlé au bois d’Ailly, de l’automne 1914 au printemps 1915. Mais avant que le front ne se fixe sur ces espaces de malheur à la fin septembre 1914, le pays sammiellois fut le témoin d’un duel titanesque entre les forts du rideau des hauts de Meuse et les artilleurs allemands et autrichiens des batteries lourdes chargées de les neutraliser.
Dans ce livre, Nicolas Czubak présente l’arrivée des troupes bavaroises à Saint-Mihiel, le destin des garnisons des forts du Camp des Romains et de Liouville, le passage de la guerre de mouvement à celle de position à l’automne 1914 en forêt d’Apremont ainsi que la montée en puissance des moyens de destruction dans le massif forestier en 1915.
Appuyé sur de nombreux témoignages et sur une abondante documentation photographique composée de plus de 230 clichés issus de la collection de l’Association pour la sauvegarde du fort de Liouville (ASFL) et de fonds privés, cet ouvrage nous présente, à hauteur d’hommes, la guerre sur cette partie du front de 1914 à 1916.
Nicolas CZUBAK
Professeur d’histoire détaché au mémorial de Verdun, Nicolas Czubak
est auteur, guide et conférencier. Il intervient sur toutes les parties du front de Lorraine, particulièrement aux Éparges. Il a déjà publié chez Ysec Éditions, Étain-Buzy, Première victoire devant Verdun (24-25 août 1914) ainsi que Le Bois-le-Prêtre, scènes de vie, scènes de mort sous l’objectif de photographes français et américains.

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés