L’Artilleur de Metz

 Chroniques scandaleuses de la vie militaire à Metz de la Restauration au Second Empire

Textes de Thibaud de la Corbière, dessins d’André Flori

Après les pages glorieuses et sanglantes du Premier Empire, la vie militaire sombre dans l’ennui et le rôle de l’armée dans la société devient subalterne. Les officiers préfèrent s’occuper de leur carrière et de leurs activités mondaines plutôt que de s’occuper de leurs hommes. Ceux-ci, laissés à l’abandon, se complaisent dans l’ivrognerie et les rixes ; la population civile les supporte de moins en moins : « L’indulgence est épuisée à l’égard de leurs chapardages, de leurs ivresses tumultueuses, de tant de lourdes facéties de soudards dont l’issue est parfois tragique et dont le récit gonfle les dossiers de police ».
Thibaud de la Corbière a réuni dans cet ouvrage les anecdotes les plus étonnantes et les plus amusantes de la vie militaire, puisées dans les rapports de police conservés aux archives municipales de la ville de Metz. Ces mésaventures incroyables sont illustrées des superbes dessins et aquarelles d’André Flori.

21 x 29,7 cm
104 pages




9782846730457
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés