Images de l’Oise tome 1 + tome 2

36 euros les 2 au lieu de 52 euros

Bruno Jurkiewicz

Tome 1 : 1918 et aujourd’hui

Le 21 mars 1918, l’opération Michael se déclenche. De Saint Quentin dans l’Aisne, l’armée Allemande s’ébranle et bouscule les troupes anglaises basées devant elle. Vers la fin du mois, l’Oise se voit de nouveau attaquée. Noyon et Lassigny tombent. De violents combats ont lieu au Mont Renaud, le Plémont, le parc du Plessier de Roye et Orvillers-Sorel. Puis une nouvelle fois le front se stabilise.

Les réfugiés qui ont fui les zones attaquées se dirigent vers le sud. On consolide les anciennes tranchées, celles de 1914 à 1917. On en refait d’autres devant les nouvelles lignes allemandes. Toute une infrastructure se met en place pour une contre-attaque qui n’aura jamais lieu car des bruits alarmistes arrivent fin mai.

En juin 1918, les Allemands attaquent en direction de Compiègne : la bataille du Matz commence. Elle est arrêtée en trois jours par les Français, au prix de pertes terribles dans les deux camps.

Cet ouvrage ne retrace pas dans le détail les péripéties des combats, mais présente des photographies de nombreux villages et de villes de l’Oise en 1918 et aujourd’hui. L’auteur a retrouvé les lieux qui se trouvent sur les photographies de 1918 et présente des vues actuelles de comparaison. Ceci apporte une dimension nouvelle à des paysages que les habitants de l’Oise, ou les touristes, croyaient bien connaître. Les photographies de 1918 sont en grandes parties inédites.

Tome 2 : 1915-1916-1917 et aujourd’hui

Les Allemands pénètrent dans l’Oise le 31 août 1914. Après la bataille de la Marne et à partir de fin septembre, ils s’installent au nord-est du département. De Crapeaumesnil près de Lassigny à Autrêches proches des limites territoriales de l’Aisne, les troupes allemandes vont s’accrocher jusqu’à la mi-mars 1917. Puis elles se replient sur un front entre Saint-Quentin et Laon, qu’elles ont fortifiés.

L’armée française poursuit l’ennemi, mais s’arrête début octobre devant les défenses de son adversaire.

Hormis les combats du bois Saint-Mard près de Tracy- le-Val fin décembre 1914, ou l’offensive de Quennevières en juin 1915, il n’y a pas de batailles majeures dans l’Oise. Pourtant des rencontres de patrouilles et des duels d’artillerie causent bien des pertes de part et d’autre.

À l’arrière du front, le département est en zone dite d’armée, ce qui signifie que l’on ne peut pas vaquer à ses occupations courantes sans en référer à l’autorité militaire. Pourtant nos aïeux s’accommodent d’une vie bien précaire par moments.

Cet ouvrage est la suite d’Images de l’Oise 1918, paru en octobre 2012. Il reprend le même principe, c’est-à-dire mettre en concordance une photo ancienne et une photo actuelle. La plupart des clichés sont inédits et datent tous de 1915, 1916 ou 1917.-

L’auteur : Bruno Jurkiewciz habite dans l’Oise. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages parus chez Ysec Éditions, notamment La Bataille du Matz et Cantigny, la première victoire américaine.

Format 21 x 29,7 cm
160 pages
26 €

 

 





9782846732581

 

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés